Parlez-nous d’amour… Quand la cour de récréation se transforme en agora ! 

Philosopher c’est examiner le bien-fondé de ses idées, apprendre à mettre en question ses opinions sédimentées parfois depuis longtemps. Et cette pratique se prête tout particulièrement à un thème ô combien universel : l’amour. Des élèves de Terminale d’un lycée havrais ont décidé de se pencher sur la question, en mobilisant l’ensemble de leur établissement !

Les élèves ont d’abord créé des questions philosophiques puis sont allés interroger d’autres élèves, professeurs, surveillants et membres du personnels pour recueillir leurs réponses spontanées. Ce fut alors le point de départ d’une réflexion plus approfondie en classe, à la fois du point de vue du fond et de la forme : les arguments sont-ils suffisamment justifiés ? Imaginons une raison de penser ainsi. Y a-t-il des réponses qui s’opposent ? Comment et pourquoi ? Quels sont les différents sens que les interrogés donnent à l’amour ? Quels sont les problèmes qui émergent ?

Mais au-delà de l’usage pour le cours de philosophie, c’est bien la pratique elle-même que ce genre d’expérience interroge. La philosophie doit-elle être limitée aux quatre murs de la classe de terminale ou de l’amphithéâtre de l’université ?

Dans le contexte scolaire, où bien souvent les échanges portent sur les notes, les retards, le comportement, revenir à ce que nous avons en commun, par le biais de la philosophie, a été vécu de façon très positive. Peut-être une raison supplémentaire de penser une école philosophique ?

Bon visionnage !

 

 

Un article par Charlie Renard Toutes ses publications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut