« La simplicité est la sophistication suprême » Léonard de Vinci

« La simplicité est la sophistication suprême » Léonard de Vinci

Quoi ?

Cette phrase de Léonard de Vinci pose les bases de toute une philosophie de vie et offre un angle à part entière par lequel percevoir notre environnement et nos actions.

Si la simplicité peut être entendue comme une forme de stupidité, elle est ici posée par de Vinci comme synonyme de sophistication, autrement dit de complexité…

Pourquoi ?

La simplicité est souvent difficile à atteindre mais pourtant nécessaire. La complexité implique pesanteur, lenteur et génère du stress : parvenir à ne conserver que l’essentiel peut alors être salutaire !

Qui ?

Les overbookés : avez-vous vraiment besoin de consulter vos e-mails compulsivement 75 fois par jour ? La plupart des choses urgentes ne le sont pas tant que ça.

Vous et moi, ne cessant de repousser le nettoyage de ce placard ou de ce coin de bureau dans lequel s’entassent des choses inutiles depuis des temps immémoriaux (ne jouez pas les innocents, vous savez très bien de quoi je parle).

N’importe quel concepteur, designer, codeur peut bénéficier de ce principe. La simplicité des objets et logiciels est fondamentale pour l’utilisateur, qui n’a aucune envie de passer des heures à comprendre un système complexe, et rend les choses plus belles.

Les managers ne sont pas en reste, puisque l’organisation d’une entreprise peut également bénéficier d’une simplification des procédures et systèmes hiérarchiques : le gain de temps en communication interne est indéniable et au final tout le monde gagne en efficacité.

Comment ?

Difficile de s’entendre penser lorsque l’on est entouré de choses inutiles et parasitaires. Faites le calme dans votre esprit en commençant par faire le calme dans votre environnement immédiat.

Accro à votre smartphone ?

Jonglant le dernier e-mail « important », Facebook et Candy Crush, vous sursautez soudainement en vous apercevant que plus d’une heure s’est écoulée dans ce triangle des Bermudes, sans que vous n’ayez prêté la moindre attention à votre entourage immédiat. Vivant une micro-crise cardiaque chaque fois que vous tâtez votre poche et qu’il vous semble absent, très clairement vous êtes accro à votre smartphone et la désintoxication s’impose !

  • Éliminez les sources d’interruption : désactivez les notifications et consultez vos e-mails une ou deux fois par jour. Vous verrez, vous survivrez.
  • Ne le posez pas sur la table lorsque vous êtes avec vos amis : le téléphone constitue une barrière invisible lors des interactions, envoyant inconsciemment le message que l’autre cesse d’être important dès lors que vous êtes sollicité par ailleurs.
  • Supprimez les applications que vous n’avez pas utilisé au cours du dernier mois, vous n’en avez pas besoin.

Appréciez ce temps gagné et exploitez-le pour lire, dormir, vous mettre à la guitare ou bien à la gravure sur grain de riz.

Ce qui donne…

Se simplifier la vie, c’est le luxe suprême !

Marianne Mercier

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *