Coin lecture – Voyagez vers l’autre

Cette petite chronique a pour vocation de vous emmener vers des univers différents. Sorte d’invitations aux voyages philosophiques, aux réflexions, elles vous permettront sans doute d’envisager toutes sortes de rebondissements de la pensée. Ces lectures  ont été découvertes au gré de balades littéraires, tantôt au cœur même de festivals du Livre, tantôt au hasard de rencontres. Histoires, Cultures, Actualités, Sciences sont ici les quelques thèmes évoqués dans ce « coin » ouvert aux quatre vents. La philosophie c’est aussi ça : une cogitation tout azimut !

Dans Seule la terre viendra à notre secours, Serpouhi Hovaghian, journal d’une déportée du génocide arménien, l’historien Raymond Kévorkian livre ici une étude du seul témoignage retrouvé à ce jour sur le périple et les conditions de vie – et de mort – de ces Arméniens fuyant la barbarie. L’histoire dans l’Histoire est un des thèmes de la philosophie. Qui fait l’Histoire ? Est-ce les hommes qui l’écrivent ? A-t-elle un Sens ? Quel est le rôle de la mémoire dans la construction des sociétés et de celles et ceux qui les composent ? Les témoignages suffisent-ils à comprendre l’Histoire ? Grâce à Anny Romand (actrice et réalisatrice), petite fille de Serpouhi et détentrice de ce journal, les Editions de la BNF ont pu redonner au présent ce que certains avaient oublié du passé. Un témoignage émouvant.

 

Pour comprendre l’autre, il faut « aller au-delà de l’eau » disait Blaise Pascal, ainsi nous nous rendons compte non pas de ce qui diffère chez cet « alter ego » mais au contraire de ce qui nous rapproche. C’est l’objet de cogitations de deux ouvrages qui ont pour point commun « la pérégrination ». D’un côté les récits de voyages de Françoise et Paul Mirabile, respectivement diplômée de Langue et civilisation et philologue spécialiste de la période médiévale. De l’autre Myriam Philibert Archéologue et Préhistorienne.

Dans Pérégrinations sur les voies de l’Eurasie, le couple Mirabile voyage de l’Afrique à la Chine, de la Turquie à l’Inde en passant par la Russie. Cette aventure pour comprendre l’Autre amène à se poser la question de soi et de notre rapport à nos références, notre prisme de compréhension. Cet « extérieur » à soi qui permet de comprendre « l’intérieur de soi ».

Dans Pérégrinations des Ames, Myriam Philibert nous invite à un autre voyage celui de la compréhension de ce terme « Ame » si protéiforme, au travers de traditions, de conceptions et de cultures ni tout à fait pareilles, ni tout à fait autres que la nôtre. Ces deux ouvrages aux Editions Jean-Marc Savary, vous permettront de repenser cette singularité plurielle qu’est l’Humanité.

Enfin, le désir est un sujet qui a occupé à la fois les religions, la philosophie et la psychanalyse. Souvent confondu avec le besoin, le désir est à décrypter, à renommer, à interroger et sans doute à réhabiliter comme élan vital indispensable, certainement parce qu’il est « Humain trop humain » pour emprunter à la formule nietzschéenne. C’est ce que Miguel de Beistegui nous donne à lire et à réfléchir dans L’Elan du désir, Pour une Ethique de la volupté aux Editions du Seuil. Littérature et philosophie se mêlent dans un ouvrage qui vous mènera dans divers univers auxquels nous ne penserions pas forcément de prime abord à savoir l’économie, le numérique, le monde consumériste tel qu’il nous apparait. Cet élan vital qu’est le désir, peut-être pouvons-nous le trouver dans une puissance créatrice qu’est la vie elle-même ?

 

C’est au travers d’une Invitation au vivant (Seuil) qu’Andréas Weber poursuit cette question et peut sans doute vous faire poursuivre à votre tour cette continuité de réflexions : « repenser les Lumières à l’âge de l’Anthropocène ». Attentifs à nos besoins, à notre « vivant », à notre corps, nous avons sans doute « besoin » de nous réapproprier ce que nous avons perdu dans un productivisme effréné : notre capacité à nous détacher des paradigmes du passé pour regarder une éthique de l’avenir. Entre Beistegui et Weber, une certaine idée de la continuité de pensée se fait jour pour le plus grand plaisir de l’éveil philosophique !

 

Une chronique par Sophie Sendra Toutes ses publications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut