Archives de
Étiquette : Philosophie pratique

« C’est à partir de la perception que nous créons les conditions de possibilité de la réflexion » – Chiara Pastorini

« C’est à partir de la perception que nous créons les conditions de possibilité de la réflexion » – Chiara Pastorini

Pourquoi philosopher avec les enfants ? Qu’est-ce que la pratique de la pensée philosophique fait aux enfants ? Et qu’est-ce que les enfants font à la discipline philosophique et à ses catégories traditionnelles ? La philosophie avec les enfants est à la une (cf. dernier numéro de Philosophie Magazine) et en salle (cf. le film Le Cercle des petits philosophes), tandis que la pratique des ateliers philo connait une véritable efflorescence. De nouveaux liens entre philosophie, pédagogie et citoyenneté se tissent : loin d’être une expérience éphémère, la philosophie avec les enfants nommerait-elle le changement du rôle de la réflexion au sein de la vie active et sociale ? Parmi les méthodes et les applications existants, l’interaction avec les expériences corporelles et les pratiques artistiques fait la singularité de l’approche développée par le projet de Les petites Lumières. La Pause Philo a interviewé sa fondatrice Chiara Pastorini, philosophe praticienne et formatrice.

Lire la suite Lire la suite

L’homme et la maîtrise du temps

L’homme et la maîtrise du temps

Une de mes formatrices m’a dit un jour « Ce que l’on fait de notre temps, c’est ce que l’on fait de notre vie ». Aussi évidente que soit cette maxime, elle m’avait échappé et j’avais désappris à en tenir compte pour guider mon action. Dans le quotidien, il paraît difficile de faire de cette phrase un cap à tenir sans interruption. Reconnaître un tel poids au temps qui passe sur nos vies n’est pas une chose facile lorsqu’une partie conséquente de notre temps individuel est consacré à des activités qui nous fatiguent ou nous obligent envers d’autres individus.

La base de cette réflexion que je propose sur le temps est celle-ci : sur le plan temporel, travailler signifie investir du temps individuel dans une activité rémunérée – donc souvent « contrôlée » – mais cela justifie-t-il que le temps investi par l’individu dans son travail ne lui appartienne plus ? Au travail, notre temps se traduit en productions, en mesures de ce qui a été réalisé, en qualité des supports de présentations, en quantités de lignes de tableur Excel remplies… Outre cet investissement, des règles temporelles, qu’elles soient contractuelles ou sociales (c’est-à-dire liées au comportement de nos pairs), régissent le temps que nous accordons au travail.

Lire la suite Lire la suite

« Les Médiations Philosophiques sont l’occasion de transgresser les normes philosophico-universitaires » – Lucie Boël et Maëva Chauvin

« Les Médiations Philosophiques sont l’occasion de transgresser les normes philosophico-universitaires » – Lucie Boël et Maëva Chauvin

Face à un cadre universitaire qui n’invite pas particulièrement à pratiquer la philosophie par soi-même, comment permettre aux étudiants de pleinement s’approprier cette discipline ?

La sphère étudiante regorge de multiples initiatives très riches en faveur d’une philosophie ouverte au grand public, et osant se frotter à d’autres disciplines. Afin d’explorer ce champ, nous avons souhaité en savoir plus sur l’association étudiante lyonnaise Les Médiations Philosophiques, afin de découvrir leurs activités en faveur d’une philosophie accessible au plus grand nombre. Implantée à l’Université Lyon III, l’association entend rassembler tous ceux qui s’intéressent à la philosophie, à commencer par des étudiants en philosophie mais aussi d’autres disciplines, ainsi que le grand public. Créée en 2011, l’association prospère et est pleinement implantée dans la vie de l’Université. Lucie Boël, présidente, ainsi que Maëva Chauvin, vice-présidente, ont accepté de nous présenter les activités de l’association.

Lire la suite Lire la suite

Sacha Carlson « Si tout le monde n’a sans doute pas la vocation de dédier sa vie à la philosophie, tout le monde peut amorcer une réflexion philosophique authentique »

Sacha Carlson « Si tout le monde n’a sans doute pas la vocation de dédier sa vie à la philosophie, tout le monde peut amorcer une réflexion philosophique authentique »

Qu’entend-on par « coaching philosophique » ? Comment penser un accompagnement individuel utilisant une approche philosophique ? Comment se déroule concrètement une séance ?

Après un parcours pluridisciplinaire en musique, théâtre, et philosophie, Sacha Carlson décide de développer une activité d’accompagnement de particuliers et de groupes qu’il nomme coaching philosophique. Cette approche transdisciplinaire, reposant non seulement sur des techniques de coaching et de théâtre, mais aussi sur de l’analyse philosophique (conceptuelle et critique) et la lecture de texte de la tradition philosophique et littéraire, a suscité la curiosité de La Pause Philo.

Lire la suite Lire la suite

Amélie Pinset – « S’engager en philosophie c’est un peu comme s’engager dans un grand chantier : le rôle de l’animateur est d’outiller les enfants pour pouvoir y creuser différentes pistes »

Amélie Pinset – « S’engager en philosophie c’est un peu comme s’engager dans un grand chantier : le rôle de l’animateur est d’outiller les enfants pour pouvoir y creuser différentes pistes »

Les « ateliers de philosophie pour enfants » sont une pratique philosophique dont on parle de plus en plus, qui était aussi l’un des sujets centraux de la Journée Mondiale de la Philosophie organisée par l’UNESCO le 14 novembre 2018.

Mais sait-t-on plus concrètement de quoi il s’agit : d’où vient la pratique de la philosophie pour enfants ? Comment se déroulent les ateliers ? Quel est le sens de cette pratique philosophique dans l’éducation aujourd’hui ? Comment se former, que l’on soit philosophe ou non, pour pouvoir mener des ateliers ?

Pour vous « outiller » sur ce chantier philosophique, nous sommes allés à la rencontre du maître d’œuvre Amélie Pinset, animatrice de philosophie pour enfants, clown, et formatrice au sein de la fondation SEVE.

Je peux vous dire que le maître n’est pas toujours celui qu’on croit, une figure de « sachant », qui fait peur par sa culture et son érudition… Bien au contraire, il est plutôt accessible et ouvert, une sorte de « non-sachant » au sens d’un guide, un accoucheur… ça vous rappelle quelqu’un ?

Lire la suite Lire la suite