Archives de
Étiquette : Philosophie en entreprise

« Nous faisons en sorte que le discours sur la philosophie de l’entreprise ne se réduise pas à de la communication » – Eric Lemaire

« Nous faisons en sorte que le discours sur la philosophie de l’entreprise ne se réduise pas à de la communication » – Eric Lemaire

Pourquoi avons-nous besoin des philosophes aujourd’hui ? Le recours à la philosophie peut-il aider les entreprises à innover, à mieux appréhender leurs valeurs, leurs missions et à les mettre en action ? Comment, en tant que philosophe, se lancer dans une activité de conseil ?
Pour répondre à ces interrogations, nous avons rencontré Eric Lemaire, philosophe et consultant en entreprise. Après un doctorat en philosophie et un passage dans l’Education Nationale comme enseignant, il a créé en 2016 Philo-Logos, un cabinet de conseil basé à Strasbourg, accompagnant les entreprises dans leur recherche de sens dans leur action collective. Il nous livre dans cet entretien sa vision du rôle que la philosophie peut jouer pour aider les entreprises, notamment à faire face à la nécessité permanente qu’elles ont d’innover pour survivre.

Lire la suite Lire la suite

L’homme et la technique à l’ère du digital

L’homme et la technique à l’ère du digital

Quelles questions posent les outils digitaux et numériques à la relation entretenue par les êtres humains à la technique, au geste de travail, au savoir et à l’inventivité qui y sont relatives ? Sont-ils plutôt des outils d’adaptation du corps pour l’accomplissement d’un geste technique ou bien des instruments d’adaptation de nos sens en vue d’une meilleure perception ? Quels impacts ont-ils sur l’évolution de l’espèce humaine, a minima dans les domaines de son savoir et de ses relations à son environnement ?

Lire la suite Lire la suite

« Les philosophes pensent à partir de et pour les moments non-principalement philosophiques de l’existence » – Adrien Payet

« Les philosophes pensent à partir de et pour les moments non-principalement philosophiques de l’existence » – Adrien Payet

Pour Adrien Payet, philosophe au sein de l’agence de design d’information et de communication de projets bdc conseil, la philosophie est une activité dérangeante. Elle dé-range ce que l’évidence semble avoir rangé une bonne fois pour toute dans des catégories ou des vérités bien identifiées ; mais elle dérange aussi par l’étrangeté, l’incompréhension de l’acte philosophique essentiel que la remise en question peut engendrer. Quelle portée ce double dérangement peut-il avoir pour une organisation ? Le dérangement serait-il le meilleur pont entre théorie et pratique ?

Lire la suite Lire la suite

L’homme et la maîtrise du temps

L’homme et la maîtrise du temps

Une de mes formatrices m’a dit un jour « Ce que l’on fait de notre temps, c’est ce que l’on fait de notre vie ». Aussi évidente que soit cette maxime, elle m’avait échappé et j’avais désappris à en tenir compte pour guider mon action. Dans le quotidien, il paraît difficile de faire de cette phrase un cap à tenir sans interruption. Reconnaître un tel poids au temps qui passe sur nos vies n’est pas une chose facile lorsqu’une partie conséquente de notre temps individuel est consacré à des activités qui nous fatiguent ou nous obligent envers d’autres individus.

La base de cette réflexion que je propose sur le temps est celle-ci : sur le plan temporel, travailler signifie investir du temps individuel dans une activité rémunérée – donc souvent « contrôlée » – mais cela justifie-t-il que le temps investi par l’individu dans son travail ne lui appartienne plus ? Au travail, notre temps se traduit en productions, en mesures de ce qui a été réalisé, en qualité des supports de présentations, en quantités de lignes de tableur Excel remplies… Outre cet investissement, des règles temporelles, qu’elles soient contractuelles ou sociales (c’est-à-dire liées au comportement de nos pairs), régissent le temps que nous accordons au travail.

Lire la suite Lire la suite

Xavier Guchet – « Je ne crois pas qu’il soit « utile » pour des décideurs de s’entourer de philosophes : je crois que c’est nécessaire. »

Xavier Guchet – « Je ne crois pas qu’il soit « utile » pour des décideurs de s’entourer de philosophes : je crois que c’est nécessaire. »

Pourquoi et comment décloisonner la philosophie ? La philosophie peut-elle être utile aux organisations ? Peut-on parler de « compétences philosophiques » ?

Pour Xavier Guchet, Professeur de philosophie des techniques à l’Université de Technologie de Compiègne, co-fondateur et ancien directeur du Master Ethires à Paris 1, le philosophe se caractérise par son « a-topie », c’est-à-dire sa non inscription dans un lieu déterminé. Est-ce à dire que celui-ci peut intégrer n’importe quel milieu pour philosopher ? Comment imaginer la place de celui qui, par définition, n’en a pas ? Dans cette interview, Xavier Guchet propose une réflexion sur l’étonnante (non) position de la philosophie : toujours étrangère, mais jamais apatride.

Lire la suite Lire la suite