Julien De Sanctis

Après un double cursus en philosophie et en management, Julien est aujourd’hui doctorant (CIFRE) à l’UTC en philosophie et éthique appliquées à la robotique sociale. Il effectue sa thèse avec Spoon, une entreprise conceptrice de « créatures artificielles ». Amateur de métal et fan d’Arnold Schwarzenegger, il rêve de pouvoir boire son café chaque matin aux pieds des montagnes ou au bord de la mer avec son fidèle golden retriever. Son objectif philosophique est de (re)concilier théorie et pratique pour explorer le pouvoir transformateur de la philosophie.

Twitter : @JulienDeSanctis
Site personnel : Prometheus Shame

Ses publications :

« Les philosophes pensent à partir de et pour les moments non-principalement philosophiques de l’existence. » – Adrien Payet

« Je ne crois pas qu’il soit « utile » pour des décideurs de s’entourer de philosophes : je crois que c’est nécessaire. » – Xavier Guchet

Des vertus méditatives d’un courant d’air

Micro enquête sur le devenir-émotionnel des robots

Entretien-café avec Irénée Régnauld, de Mais où va le web ? : « Ce qui se joue avec la technique, c’est une vision de l’Homme. »

La philosophie est-elle hors de ses gonds ? 8 propositions pour le développement d’une philosophie de terrain

Morale, design et poubelles jaunes

Dark Souls III ou la vie avec les jeux vidéo

Pourquoi on est quand même un peu dans la Matrice

Puis-je gronder mon téléphone ?

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut